Aller au contenu principal
Espace enfants
Collections

Michel Joseph Dubocage

Hôtel Dubocage de Bléville

Levons l’ancre
Auteur : inconnu
Date : entre 1711 et 1712
Matière et technique : terre cuite et bois
Dimensions : H. 28,2 cm ; L. 16 cm ; P. 14,5 cm et H. 54 cm ; L. 21 cm ; P. 19 cm
N° Inventaire : G.54.475 et G.54.474 - legs Holker

Souvenir d’un voyage en Chine.

Ces statuettes de terre cuite représentent Michel Joseph Dubocage (1676-1728). Elles ont été fabriquées par des artisans chinois lors de son voyage en Chine, au cours duquel il découvrit l'île de Clipperton. Capitaine de la frégate La Découverte, il part du Havre le 15 octobre 1707, pour un grand voyage de négoce en direction du Chili, du Pérou et de la Chine. De retour en 1716, il crée un cabinet de curiosité dans lequel prennent place des objets acquis au cours de son long voyage.

A la mode chinoise

En position assise, la première statuette le représente à la mode chinoise, vêtu d'une robe traditionnelle rouge. Il est installé, les jambes croisées, dans un fauteuil chinois ancien en bois orné de rinceaux dorés. La fascination pour la Chine qui naît sous Louis XIV, incite les voyageurs aisés et les négociants de passage à se faire représenter par des artistes locaux en costume traditionnel afin de ramener en Occident un souvenir de soi en Orient.

Le capitaine de frégate

La seconde, représente Michel Dubocage de Bléville, debout sur un socle. Capitaine de marine, il est ici montré dans le cadre de ses fonctions, coiffé d'une perruque, vêtu d'un justaucorps marron clair, d'une veste et d'une culotte vertes ainsi que de bas noirs. Il tient un tricorne sous le bras gauche. Ses souliers sont à talons hauts, signe distinctif de son grade. La perception que les chinois avaient de l'homme occidental, haut de jambes avec un nez très long est particulièrement bien rendue.

 

Statuette2 by Fabrique on Sketchfab

 

© Antoine Cazin / La Fabrique de patrimoines en Normandie - Licence CC BY-NC-SA